Category: Efficacité personnelle

Redonnez du sens à votre travail… Avec Spinoza

Le travail peut être source de liberté et d’épanouissement. A condition de ne pas exécuter ses missions mécaniquement, sans les remettre en question.

Inutiles, vaines, stériles… Ces adjectifs viennent spontanément à l’esprit de milliers de personnes lorsqu’elles décrivent leurs activités professionnelles. Un tiers des employés de bureau vont jusqu’à prétendre que leur boulot ne devrait pas exister, comme le révèle l’anthropologue David Graeber dans son essai Bullshit Jobs(Les Liens qui libèrent, 2018). Cette perte de sens – et donc de motivation – a même un nom, le brown-out, un concept popularisé par les chercheurs André Spicer et Mats Alvesson dans The Stupidity Paradox (Pearson, 2016, non traduit).

Un philosophe du XVIIe siècle, Baruch Spinoza, éclaire ce phénomène : il affirme que la méconnaissance d’une situation dans sa globalité est par définition aliénante. Exécuter une tâche sans connaître les raisons pour lesquelles on le fait se révèle source de mal-être. Au mieux, on peut se bercer d’illusions en prétendant que l’on reste décisionnaire à son petit niveau ; mais ce déni de réalité ne résiste pas longtemps. On finit par agir sans remettre en question ses actions, presque mécaniquement.

Read More

Droit à la déconnexion : comment les entreprises l’appliquent-elles ?

Pour éviter que les outils numériques ne deviennent un fil à la patte des cadres, un droit à la déconnexion a été mis en place en janvier 2017 pour les entreprises de plus de 50 salariés.
Découvrez comment cela se traduit dans la réalité.
Le droit à la déconnexion a fait grand bruit avant et au début de son application. Les entreprises ne savaient pas toujours comment le mettre en place et on donnait l’exemple de certaines qui coupaient leurs serveurs après 20h.
Découvrez la réalité et à quoi vous attendre.

Read More

Patrons, écoutez vos salariés avant de tout changer…

“Survivre au bureau” : cette conférence m’avait été demandée par le site aquitain d’une grande entreprise d’Etat. Avant de monter sur scène, le grand patron, venu de Paris, m’interroge : “Alors, qu’est-ce que vous allez leur raconter ?
– Je vais leur dire que la résistance au changement est une preuve d’intelligence.
– Gloups ! Ah non, ils n’ont certainement pas besoin d’entendre ça !”

 C’étaient pourtant les salariés eux-mêmes qui avaient choisi ce thème. Il faut dire que les temps ont changé depuis 2004, année où je publiais déjà un Manuel de survie au bureau*. A l’époque, les trentenaires glorieux, les winners, surfaient sur la vague de la modernité. Pour ces gladiateurs aux mâchoires d’acier, survivre au bureau signifiait gravir le plus rapidement possible les échelons de la chaîne alimentaire professionnelle.
Read More

Combien de temps faut-il rester à son premier poste ?

La question de la durée du premier emploi n’est pas si simple. Les jeunes candidats sont souvent partagés entre leur envie de bouger et le besoin de montrer une certaine stabilité sur leur CV, ce qui est loin d’être un détail. On vous explique ce qu’en pensent vraiment les recruteurs.

Une expérience de 3-4 ans convainc plus facilement
« Les jeunes qui restent 3 ou 4 ans dans leur premier poste sont ceux que l’on s’arrache. Souvent, ils ont connu une progression en interne mais n’ont pas eu le temps d’être formatés par l’entreprise. Les employeurs concurrents les apprécient car ce type de profil les rassure. Leurs 3-4 ans d’expérience valident le bon travail du candidat », constate Michaël Obadia, fondateur du groupe Upward, conseil en recrutement. Au sortir de cette première expérience, ces jeunes peuvent aspirer à des postes de managers de premier niveau. Enfin, si tant est que le management les attire.

Read More

Pour être un grand leader, apprenez à bien déléguer

L’une des transitions les plus difficiles pour les leaders est de passer de l’exécution à la direction.

Nouveau au poste de manager, vous pourrez vous en sortir sans lâcher les manettes. Vos pairs et vos patrons seront même susceptibles d’admirer votre volonté de vous « retrousser les manches » pour exécuter des tâches stratégiques. Mais, alors que vos responsabilités se complexifient, la différence entre un véritable leader et un supercontributeur portant le titre de leader devient terriblement évidente.

Read More

Qui sont les cadres les plus menacés par le stress ?

Travailler jusqu’à s’en rendre malade, le risque n’est pas négligeable pour les cadres. C’est même la 4e catégorie socioprofessionnelle la plus exposée selon une récente étude de l’Assurance maladie.

Troubles anxieux, épisodes dépressifs, stress sévère… Les risques psychosociaux provoquent des ravages en entreprise. Une récente étude* de l’Assurance maladie souligne le poids de l’organisation et des relations de travail sur la santé des salariés. Les cadres se révèlent particulièrement exposés au stress dans le cadre professionnel.

Read More

Pourquoi bosser comme un malade ne paye pas toujours?

Ils sont beaucoup à tout donner à leur entreprise, quitte à sacrifier leur vie personnelle. Mais le jeu n’en vaut pas toujours la chandelle…
“Travailler 9 h-17 h, c’est pour les faibles”, proclame un tee-shirt dernier cri dans la Silicon Valley. La Mecque des start-up célèbre le workaholism débridé et le hustling (“précipitation”, mais aussi “arnaque”), un terme à la mode pour décrire un entrepreneuriat ultradynamique, supposé déplacer des montagnes pour peu que l’on bouscule les codes et que l’on ne ménage pas son énergie. Vous voulez devenir millionnaire ? Oubliez les vacances, les rendez-vous galants et votre vie de famille, martèle Gary Vaynerchuk, entrepreneur à succès. Selon lui, le secret de la réussite tient en trois mots : travail, travail, travail.

Si, en France, le hustling n’est pas encore entré dans le langage courant, la pratique est néanmoins attestée et ne fait pas le bonheur des salariés : neuf sur dix estiment que la souffrance au travail a progressé, et près de la moitié y associent le burn-out (Étude MGEN-OplnlonWay sur la souffrance psychique et morale au travail réalisée du 3 au 28 février 2017.).

Read More

Quelle est la meilleure heure pour envoyer son cv?

S’il existe un temps pour tout, c’est également vrai pour envoyer CV et lettres de motivation. Une récente étude américaine montre que les candidatures matinales sont les plus efficaces.

« Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure ! » Cette phrase de Jules Jouy pourrait servir de devise à une recherche d’emploi réussie. Selon une récente étude* américaine, un candidat aurait 5 fois plus de chances d’obtenir un entretien s’il répond à une annonce avant 10 heures du matin.

La meilleure des tranches horaires s’étale entre 6 et 10 heures du matin, quand le recruteur est encore disponible pour vous lire. Vous avez alors 13 % de chances en moyenne de décrocher un entretien.

Read More