Comment les différentes générations voient le télétravail

Juniors, seniors et managers, ils pensent tous la même chose du télétravail. Entre la peur d’être mal vu par leurs collègues et l’importance de l’équilibre entre vie pro et vie perso. Les avis convergent contrairement à ce que l’on pourrait croire.

La génération Y et les seniors sont-ils si différents quand il s’agit de télétravail ? L’étude The changing world of work, réalisée par Polycom, entreprise spécialisée dans les solutions de visioconférence, a enquêté sur les différences qui opposent les générations. Rappelons la Fondation Concorde a évalué que seuls 2 à 17 % des salariés français sont des télétravailleurs réguliers, contre 30 % en Europe. Ce n’est pourtant par l’envie qui manque. 71 % des Français pensent qu’il s’agit d’une véritable révolution et que les entreprises devraient s’empresser de le développer, selon une autre étude publiée en juillet 2016 par Kronos.

Pourquoi les milléniales font plus de télétravail que les seniors

Selon Polycom, 70 % des 18-30 ans font du télétravail, contre 51 % pour les 45-60 ans. Il faut dire que les juniors sont plus nombreux dans les entreprises qui encouragent le télétravail, à l’instar des entreprises du numérique. Ainsi, seuls 15 % des juniors n’y ont pas accès. Les seniors, eux, sont plus nombreux dans le secteur de la production où il est plus compliqué de bosser loin du lieu de travail. Ainsi, 36 % des 45-60 ans ne peuvent pas faire de télétravail. Mais cela ne veut pas dire que les seniors sont plus réticents que les juniors à l’idée de faire du télétravail.

Le télétravail comme source de bien-être

Bien au contraireLes deux générations estiment avoir un meilleur équilibre vie pro vie perso grâce au télétravail. Elles se sentent également plus productives, pour 69 % des milléniales et 61 % des seniors. On note tout de même de petites différences entre les deux générations : 39 % des milléniales pensent pouvoir mieux profiter de leur temps libre, contre 30 % pour les seniors. Autre contraste, 35 % des seniors apprécient passer moins de temps dans les transports grâce au télétravail. Un atout moins cité par les 18-30 ans (22 %).

Les juniors et les seniors ont peur de passer pour des tirs au flanc

En revanche, pas de différences entre générations quand elles expriment la crainte de passer pour des paresseux en optant pour le télétravail. Les clichés ont donc la vie dure.Autre crainte liée au télétravail -qui ne s’exprime ici que chez les seniors- : 59 % pensent qu’ils feront plus d’heures.

On comprend que cela pose moins de problèmes aux milléniales qui ont l’habitude de travailler pendant leur temps libre et inversement.

*25 234 interrogés issus de 12 pays (USA, Canada, Brésil, Japon, Allemagne, RU, Inde, Singapour, Russie, France, Australie, Chine) : 55 % des interrogés sont managers voire ont un titre plus élevé.

Farah Saddalah – Cadremploi